Suffit-il de prononcer le premier pilier: l'attestation qu'il n'y a pas de divinité [en droit d'être adorée] si ce n'est Allah et que Mohammed est le Messager d'Allah ou y a-t-il d'autres oeuvres à accomplir pour que l'islam d'une personne soit complet?

Question:

Suffit-il de prononcer le premier pilier: l'attestation qu'il n'y a pas de divinité [en droit d'être adorée] si ce n'est Allah et que Mohammed est le Messager d'Allah ou y a-t-il d'autres oeuvres à accomplir pour que l'islam d'une personne soit complet?

Réponse de Sheykh 'Abdul-'Azîz Ibn Bâz (Rahimahoullah):


Si le mécréant atteste qu'il n'y a pas de divinité [en droit d'être adorée] si ce n'est Allah et que Mohammed est Le Messager d'Allah avec véracité, certitude, en sachant ce que cela signifie et en mettant en pratique ce que cela implique, il devient alors musulman!

Ensuite, on lui demande d'accomplir la prière et le reste des prescriptions [religieuses]. Et c'est pour cela que lorsque Le Prophète envoya Mou'âdh au Yémen, Il lui a dit: 
"Tu vas te rendre chez un peuple faisant partie des gens du Livre. Fais donc en sorte que la première chose à laquelle tu les invites soit d'attester qu'il n'y a pas de divinité [en droit d'être adorée] si ce n'est Allah et que Mohammed est le Messager d'Allah. S'ils t'obéissent à ce sujet, informe-les qu'Allah leur a rendu obligatoire l'accomplissement de cinq prières, de jour comme de nuit. S'ils t'obéissent à ce sujet, informe-les qu'Allah leur a rendu obligatoire le versement d'une aumône prélevée sur les plus riches d'entre eux et redistribuée aux plus pauvres..." 

Il ne leur a rendu obligatoire l’accomplissement de la prière et le versement de la zakat uniquement qu'après la reconnaissance du Tawhîd et la foi au Messager (Paix et Salut d'Allah sur Lui).

Ainsi, dès que le mécréant accomplira cela, il sera jugé comme étant musulman. Puis on lui imposera l’accomplissement de la prière et des autres prescriptions et s'il refuse cela, il sera soumis à d'autres jugements. S'il délaisse la prière, le détenteur de l'autorité lui demandera de se repentir; soit il se repent, soit il sera tué.

Et il en sera de même pour les autres prescriptions, on agira avec lui en fonction des règles spécifiques à chacune d'entre elles.

Traduction: sounnah-publication
Source: http://www.ibnbaz.org.sa/index.php?pg=mat&type=fatawa&id=2085

Posts les plus consultés de ce blog

Soubbouhoun Qouddous Rabbou Al-Malâikati wa Ar-Rouh durant le Roukou' et le Soujoud

J'espère mourir avant lui et avant Sheykh Sâlih Al-Luhaydân...

Regrouper ses prières ou prier assis durant le travail à cause de la laïcité en France?