Dis : « J'ai cru en Allah », puis maintiens-toi droit »


Soufyân Ibn 'Abd Allah (Qu'Allah l'agréé) a dit :
« Ô Envoyé d'Allah ! Dis-moi sur l’islam quelques paroles sur lesquelles je n'interrogerai personne d'autre que toi » .
Il (Paix et Salut d'Allah sur lui) a dit : « Dis : « J'ai cru en Allah », puis maintiens-toi droit » » [Rapporté par l'Imâm Mouslim]

Explication de Sheykh 'Abd Al-Mouhsîn Al-'Abbad (Hafidhahoullah):

1/ Les compagnons du Messager d'Allah (Paix et Salut d'Allah sur Lui) sont les gens les plus obstinés à connaitre la religion et ils sont ceux qui se précipitent les premiers vers tout bien et cette question de Soufyân Ibn 'Abd-Allah (Qu'Allah l'agréé)  est explicite dans ce sens puisqu'il a posé au Prophète (Paix et Salut d'Allah sur Lui) cette grande question à travers laquelle il veut que Sa réponse soit globale et explicite et pour laquelle, il n'aura pas besoin de demander à autre après le Messager d'Allah (Paix et Salut d'Allah sur Lui).

2/ Le Prophète (Paix et Salut d'Allah sur Lui) a répondu à ce compagnon par une réponse dont les propos sont concis mais dont le sens est large et celle-ci fait partie de ses aphorismes* (Paix et Salut d'Allah sur Lui). Il dit: « Dis : « J'ai cru en Allah », puis maintiens-toi droit » ». Il lui ordonna donc de prononcer par sa langue sa foi en Allah qui englobe sa foi en Lui (Soubhânahou wa Ta'âlâ), et ce qui est venu de Lui à travers Son Livre et la Tradition de Son Messager (Paix et Salut d'Allah sur Lui). 
Par conséquent, rentrent dans cela, les actes qui sont cachés et les actes qui sont apparents car Al-Imâne (la foi) et l'Islâm font partie des mots qui s'ils sont réunis ensemble, leurs sens diffèrent l'un de l'autre et dès lors Al-Imâne (la foi) indiquera les actes cachés tandis que l'Islâm indiquera les actes apparents et si chacun est cité seul sans l'autre comme ici, (leur sens sera commun et) englobera les actes cachés et apparents. 
Puis après (avoir prononcé ce qui atteste de) sa foi, de sa certitude, de sa confirmation, il lui fut ordonné de se tenir droit sur cette vérité, guidée et de persister dans cela comme Allah 'Azza wa Jal a dit (selon la traduction rapprochée): {Ô les croyants! Craignez Allah comme Il doit être craint. Et ne mourez qu’en pleine soumission} [Sourate Ali-'Imrâne, verset 102] c'est à dire restez constamment sur l'obéissance d'Allah et sur l'obéissance du Messager d'Allah (Paix et Salut d'Allah sur Lui) jusqu'au terme de votre vie; que vous mourrez alors que vous êtes sur une bonne situation et Allah 'Azza wa Jal a clarifié dans Son Livre la récompense de ceux qui ont cru et qui se sont tenus droit. Il dit (selon la traduction rapprochée): {Ceux qui disent : “Notre Seigneur est Allah”, et qui se tiennent dans le droit chemin, les anges descendent sur eux. “N'ayez pas peur et ne soyez pas affligés ; mais ayez la bonne nouvelle du paradis qui vous était promis.} [Sourate Fussilat, verset 30]
et Il dit (selon la traduction rapprochée): {Ceux qui disent : "Notre Seigneur est Allah" et qui ensuite se tiennent sur le droit chemin. Ils ne doivent avoir aucune crainte et ne seront point affligés. Ceux-là sont les gens du Paradis où ils demeureront éternellement, en récompense de ce qu'ils faisaient} [Sourate Al-ahqâf, versets 13 et 14]

Ce qu'on retient du Hadîth:

  1. La motivation des compagnons à interroger sur des questions concernant les affaires relatives à la religion.
  2. L'habileté de la question posée par Soufyân Ibn 'Abd Allah (Qu'Allah l'agréé) qui prouve sa parfaite intelligence et son désir de recommandation concise.
  3. La foi en Allah et dans ce qui est contenu dans le Livre d'Allah et dans la Tradition du Messager d'Allah (Paix et Salut d'Allah sur Lui).
  4. Le fait d'être constamment droit sur la vérité, la guidée jusqu'au terme de la vie.

*(جوامع الكلم) que nous avons traduit par aphorisme et qui signifie en langue française: Sentence exprimée dans un énoncé concis.

Traduction: www.sounnah-publication.com
Source: Fathu Al-Qawî Al-Matîn fî Sharh Al-Arba'în wa Tatimmati Al-Khamsîn de Sheykh 'Abd Al-Mouhsîn Al-'Abbad, pages 76,77

Posts les plus consultés de ce blog

Soubbouhoun Qouddous Rabbou Al-Malâikati wa Ar-Rouh durant le Roukou' et le Soujoud

J'espère mourir avant lui et avant Sheykh Sâlih Al-Luhaydân...

Regrouper ses prières ou prier assis durant le travail à cause de la laïcité en France?