Cheikh Mouhammad Ibn Hadi selon le témoignage des grands savants

Par Cheikh Mouhammad Al-Anjari

L’audio dont le lien se trouve à la fin de cet article dure 26 minutes. Ce qui suit sont certains points mentionnés par Cheikh Mouhammad Al-Anjari (Qu’Allah le préserve):
  • Défendre les savants fait partie de l’Islam. Hassan Ibn Thabit, عنه الله رضي  avait pour habitude de défendre la vérité si bien que le Prophète  صلى الله عليه وسلم  lui a dit : « Certes Allah te soutient tant que tu soutiens Allah et Son Messager ». Les porteurs du Coran et de la Sounnah sont les savants. Ainsi il est obligatoire aux gens de la Sounnah de défendre les savants de la Sounnah.

  • Cheikh Mouhammad Ibn Hadi est ferme sur cette Da’wah depuis son enfance.

  • Etant jeune sa situation était connue des grands savants.

  • Ont fait son éloge des savants tels que : Cheikh Ibn Baz, Cheikh Mouhammad Aman Al Jami, Cheikh Salih Fawzan, Cheikh Salih Souhaymi, Cheikh Ahmad An-Najmi et Cheikh Soulayman Ar-Rouhayli.

  • Quand les gens demandaient au sujet des savants de Médine, il leur était dit : vous avez Cheikh Ibn Baz تعالى الله رحمه, et parmi ceux qui leur étaient mentionnés il y avait Cheikh Mouhammad Ibn Hadi. Et à cette époque il avait une vingtaine d’années.

  •  Le savant, l’épée qui a combattu les groupes déviants, Cheikh Mouhammad Aman Al Jami a défendu Cheikh Mouhammad Ibn Hadi pendant 15 minutes ; et ceci alors que Cheikh Mouhammad Ibn Hadi  avait une vingtaine d’années.

  • Cheikh Ibn Baz et Cheikh Mouhammad Aman Al Jami ont fait son éloge alors qu’il n’avait qu’une vingtaine d’années.


  •  Alors qu’il n’était qu’un jeune homme, il mit en garde contre le mal de Salman al ‘Awda et Safar al Hawali alors que les gens faisaient leur éloge.

  •  En tant qu’étudiant il était si doué en grammaire que les étudiants l’ont surnommé « Sibawayh » (un célèbre linguiste et grammairien arabe 148H-180H).

  • En tant qu’étudiant, le professeur de Coran le faisait réciter à la fin du cours pour détendre les étudiants. Ceci du fait de sa maîtrise en récitation. Et cela lui était spécifique et pas aux autres étudiants.

  •  Durant ses études, les étudiants prenaient de lui leurs notes du fait de son écriture soignée et de ses détails dans ses notes.

  •  Cheikh Ahmad An-Najmi تعالى الله رحمه disait à son sujet : Il est parmi les plus vertueux savants, et parmi les meilleurs d’entre eux, et il est un compagnon de la Sounnah. Personne ne dit « Ne prenez pas de lui la science » excepté les Hizbis qui parlent contre les savants salafis.

  • Et aujourd’hui l’inconnu ou le pitoyable vient et se tient face à cette éloge de Cheikh Ahmad An-Najmi !

  • Cheikh Fawzan, en le taquinant et faisant son éloge, fait référence à lui comme Cheikh Mouhammad Al-Hakami تعالى الله رحمه. Ainsi, il fait une similitude entre lui et le grand savant Al Hafidh Al-Hakami sur le fait qu’il possède ses connaissances.

  • Nous ne connaissons aucun savant qui l’a critiqué.

  • Cheikh Mouhammad Ibn Hadi à l’instar de Cheikh Rabi’ et de Cheikh ‘Oubeyd ont été les premiers à s’exprimer contre les Sourouris.

  • Cheikh Salih Souhaymi a déclaré qu’il n’acceptait pas le discours de ceux qui décrivent Cheikh Rabi’, Cheikh ‘Oubeyd et Cheikh Mouhammad Ibn Hadi comme extrémiste.   

  • Cheikh Soulayman Ar-Rouhayli a décrit Cheikh Mouhammad Ibn Hadi comme : le noble Cheikh, le Hafidh, celui versé en diverses sciences, Cheikh Mouhammad Ibn Hadi.

  •  Lorsque Salman al ‘Awda et Safar al Hawali était au premier plan il s’exprima sur le danger qu’ils présentaient à la Oummah et sa position s’est propagée à tel point que Cheikh Al-Albani l’a mentionnée. Et la Oummah a pris conscience du danger de Safar et Salman.

  • Cheikh Mouhammad Ibn Hadi est accepté en Orient et en Occident par La Grâce d’Allah tout d’abord puis par sa science, son statut et le témoignage des savants.

  •  Cheikh Ibn Baz تعالى الله رحمه a déclaré à propos d’un groupe de savants, parmi eux Cheikh Mouhammad Ibn Hadi : « Ils font partie de nos distingués frères et des savants de la Sounnah, ceux connus de nous pour être droit, posséder un bon comportement, une bonne ‘Aqidah et Da’wah pour Allah ‘Azza wa Jall ». Ceci a été dit au sujet du Cheikh alors qu’il avait une vingtaine d’années.




Traduit par Abderrahman Abou Maryam

Posts les plus consultés de ce blog

Soubbouhoun Qouddous Rabbou Al-Malâikati wa Ar-Rouh durant le Roukou' et le Soujoud

J'espère mourir avant lui et avant Sheykh Sâlih Al-Luhaydân...

Regrouper ses prières ou prier assis durant le travail à cause de la laïcité en France?