Articles

Affichage des articles du juin, 2015

Le prêcheur peut-il tomber dans l'innovation?

Sheykh Salih Al-Fawzan Questionneur : Qu’Allah soit Bienfaisant envers vous. Si un prêcheur tombe dans l’innovation et y appelle les gens, est-il permis de mettre en garde contre lui, ou devons-nous nous restreindre à clarifier l’erreur ? Sheykh Al-Fawzan : Comment ? Je n’ai pas compris la question. Questionneur : Si un prêcheur tombe dans l'innovation… Sheykh Al-Fawzan : Un prêcheur (tombe) dans l’innovation ? Comment peut-il être prêcheur et tomber dans l’innovation ? Comment peut-il prêcher alors qu’il tombe dans les innovations ? Parce qu’il est ignorant, il n’a pas appris ce qu’est l’innovation et ce qu’est la Sounnah. Il se doit d’étudier d’abord. Bien, s’ils argumentent avec toi, comment pourras-tu leur répondre si ce n’est avec science ? وَجَـٰدِلۡهُم بِٱلَّتِى هِىَ أَحۡسَنُ‌ۚ (Et discute avec eux de la meilleure façon. 16:25) Comment pourras-tu leur répondre si ce n’est avec science ? S’ils te questionnent sur quelque chose, comment vas

Faire la Da’wah à des gens qui nie l’existence de Dieu

Sheykh Salih Al-Fawzan Question : Qu’Allah vous accorde le succès, certains prêcheurs en Occident lorsqu’ils invitent les mécréants à l’Islam et à l’Unicité d’Allah, ceux-ci leurs disent : « nous ne croyons pas du tout en l’existence de Dieu ». Ainsi, quelle est la voie correcte dans la Da’wah à ces gens ? Sheykh Al-Fawzan : S’ils ne croient pas du tout en Dieu alors laisse-les. N’ambitionne rien avec ces gens. Ce sont des athées.   Traduit par Abdarrahman Abou Maryam Ecouter l'audio

Est-il permis d'embrasser la tête de celui qui ne prie pas?

Sheykh Salih Al-Fawzan Question : Est-il permis d’embrasser la tête d’un parent s’il ne prie que parfois ou ne prie pas du tout ? Sheykh Salih Al-Fawzan : Ce n’est pas permis car cela relève de l’amour. L’embrasser est un témoignage d’amour, donc il n’est pas permis de l’embrasser. Cependant, cela ne t’empêche pas de bien le traiter, de bien le traiter relativement aux affaires terrestres. Quant à lui témoigner de l’amour en l’embrassant sur la tête ou autre que cela, alors ce n’est pas permis.  Traduit par Abdarrahman Abou Maryam Ecouter l'audio

J'ai prié Maghrib et Isha puis je me suis rendu compte que je n'avais pas mes ablutions.

Sheykh Salih Al-Fawzan Question : Je voyageais et le temps du Maghrib est entré. Nous avons donc prié les prières du Maghrib et ‘Isha. Puis, après deux heures, je me suis rendu compte que je n’avais pas mes ablutions. Quel est le jugement relatif à cela ? Sheykh Al-Fawzan : Le jugement est que tu fasses tes ablutions et que tu accomplisses à nouveau les deux prières, car elles ne sont pas acceptées de toi dès lors que tu n’étais pas pur. Et la purification est une condition pour la validité de la prière. Et l’oubli n’abroge pas la condition des ablutions.  Traduit par Abdarrahman Abou Maryam Ecouter l'audio

Est-il vrai que la science peut être prise de toute personne voire de quelqu'un qui ne fait pas partie des gens de la Sounnah, des salafis?

Question: Est-il vrai que la science peut être prise de toute personne voire de quelqu'un qui ne fait pas partie des gens de la Sounnah, des salafis? Réponse de Sheykh Sâlih Al-Fawzân (Hafidhahoullah): Non, la science se prend uniquement des gens de science de confiance dans leur dogme et dans leur droiture sur la Sounnah. La science ne se prend pas des gens de l'égarement et des déviés.  Ecouter l'audio Traduction: sounnah-publication Source: www.sahab.net/forums/index.php?showtopic=153177

Quel est le meilleur pour celui qui rentre à la mosquée le jour du vendredi: qu'il s'assied au premier rang tout en étant loin de l'imam ou qu'il s'assied au deuxième rang tout en étant proche de l'imâm?

Question: Le questionneur demande: "Quel est le meilleur pour celui qui rentre à la mosquée le jour du vendredi: qu'il s'assied au premier rang tout en étant loin de l'imam ou qu'il s'assied au deuxième rang tout en étant proche de l'imâm? wa Jazâkoumou-llah kheyrân" Réponse de Sheykh 'Ubayd Al-Jâbirî (Hafidhahoullah): L'Envoyé (صلى الله عليه و سلم) a dit: لَوْ يَعْلَمُ النَّاسُ مَا فِي النِّدَاءِ وَالصَّفِّ الْأَوَّلِ ثُمَّ لَمْ يَجِدُوا إِلَّا أَنْ يَسْتَهِمُوا عَلَيْهِ لَاسْتَهَمُوا "Si les gens savaient ce qu'il y a comme récompense dans l'adhân (l'appel à la prière) et dans le premier rang et qu'ils ne trouvent pas d'autre moyen que le tirage au sort (pour se départager), ils auraient tiré au sort." Recherche donc le premier rang, BârakaAllah fîk! Celui-ci est préférable quant au fait de t'asseoir au deuxième rang et même si celui-ci (le deuxième rang) est proche de l'imâm. Ecouter l

Ne dis pas qu’il est Salafi avant d’en être sûr

Sheykh Rabi’ Ibn-Hadi Al-Madkhali Questionneur : Donc Sheykh, comment devons-nous nous comporter avec cette personne en particulier (celui qui défend les innovateurs) ? Sheykh Rabi’ : Comporte-toi avec lui comme tu te comportes avec tout opposant au Minhaj Salafi. En prenant tes distances, en invitant au Minhaj des Salafs, et en y restant ferme, et en raffermissant les gens sur ce Minhaj et en les mettant en garde contre tout opposant à ce Minhaj. Questionneur : D’accord, mais disons-nous qu’il est Salafi ? Sheykh Rabi’ : Comment ?! Ne dis pas d’une personne qui s’oppose au Minhaj Salafi qu’il est Salafi. Ne dis de quelqu’un qu’il est Salafi seulement lorsque tu es certain qu’il est sur ce Minhaj, et qu’il en est fier, et qu’il y appelle, et qu’il s’allie aux gens pour lui, et qu’il  se désavoue pour lui . Voilà le Salafi. Quant à ce qu’il se réclame de la Salafiya et qu’il s’allie aux gens des innovations et qu’il les défend et insulte les gens de la Sounnah alor

Méfiez-vous des prêcheurs qui se réclament faussement de la Salafiya

Sheykh Ahmad An-Najmi Question : Il y a un prêcheur qui se dit Salafi, pourtant, il prêche avec les Hizbiyin et ne met pas en garde contre eux. Plutôt il met en garde ses étudiants contre les réfutations et dit au sujet de certains savants Salafi : « Il est sur la vérité, mais sa méthode est fausse ». Aussi, ce prêcheur se mélange souvent avec les Hizbis. Quelle est donc votre orientation concernant cela ? Réponse : Celui-là est ignorant, celui-là est ignorant, celui-là est vaniteux, celui-là est misérable. Il n’est pas Salafi, plutôt il est au service des gens du faux. En réalité la réfutation relève du fait d’enjoindre le convenable et d’interdire le blâmable ; alors nous lui disons : que dis-tu à propos de La Parole d’Allah سبحانه وتعالى  : كُنتُمۡ خَيۡرَ أُمَّةٍ أُخۡرِجَتۡ لِلنَّاسِ تَأۡمُرُونَ بِٱلۡمَعۡرُوفِ وَتَنۡهَوۡنَ عَنِ ٱلۡمُنڪَرِ وَتُؤۡمِنُونَ بِٱللَّهِ‌ۗ Vous êtes la meilleure communauté, qu’on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable

Manger et boire alors qu’il y a l’appel à la prière

Sheykh Mouqbil Ibn Hadi Al-Wadi’i Question : Si une personne prend son Sohour et qu’il y a l’appel à la prière ; doit-il recracher ce qui se trouve dans sa bouche ou doit-il le manger ? Réponse : Ce qui se trouve dans sa bouche il n’a pas à le recracher. Quant à ce qui n’est pas dans sa bouche, qu’il n’en mange rien après (l’appel à la prière). Excepté pour l’eau, tel que cela a été rapporté dans les Sounan d’Abou Dawoud d’après Abou Houraïra رضي الله عنه selon qui le Prophète صلى الله عليه و على اله و سلم   a dit : « Si l’un d’entre vous entend l’appel (de la prière de l’aube) alors qu’il a son récipient dans la main, qu’il ne le pose pas jusqu'à ce qu’il en finisse son besoin. » Ainsi, il n’y a aucun problème à boire si le Mouadhin a fait l’appel à la prière à condition que l’eau (le récipient) soit dans sa main.  Traduit par Abdarrahman Abou Maryam Ecouter l'audio

Faire des exhortations entre les unités de prière du Tarawih

Sheykh ‘Oubeyd Al-Jabiri Question : Quel est le jugement sur le fait de faire des exhortations entre les unités de prière du Tarawih sans que cela ne soit une habitude ? Réponse : Cela ne fait pas partie des actions du Prophète صلى الله عليه و سلم , ni des actions de ses successeurs, ni des actions des imams qui les ont suivis dans le bien. Cela fait plutôt partie des choses nouvellement inventées.  Traduit par Abdarrahman Abou Maryam Ecouter l'audio

Le feu comme moyen de dissuasion

Sheykh Salih Al-Fawzan Etudiant :  كان الأحنف بن قيس يجيء إلى المصباح فيضع إصبعه فيه ثم يقول: حسّ ياحنيف ! ماحملك على ماصنعت يوم كذا ؟   Al-Ahnaf Ibn Qaïs venait près d’une lampe, y plaçait son doigt et disait : « Sens ô Hounayf ! Qu’est ce qui t’a amené à faire ce que tu as fait tel jour ? » Sheykh Al-Fawzan : Al-Ahnaf Ibn Qaïs venait près d’une lampe c’est-à-dire une lampe à huile. Puis, il plaçait son doigt dans le feu et il goûtait à la sensation du feu. Et il disait, « sens » c’est-à-dire « goûte ». « Qu’est ce qui t’a amené à faire ceci et cela ? » Ainsi il se faisait rendre des comptes à lui-même et se faisait goûter à lui-même une partie de la chaleur du feu dans un but dissuasif. Ceci car Allah a fait du feu de la vie d’ici-bas un rappel pour Le Feu de l’au-delà:  نَحۡنُ جَعَلۡنَـٰهَا تَذۡكِرَةً۬ Nous en avons fait un rappel… (Al-Waqi’a 56:73) Le feu de cette vie sert de rappel au Feu de l’au-delà, bien que Le Feu de l’au-delà -et Le Refuge est auprès d’Al

Réfuter, un aspect de la méthodologie du Prophète ?

Sheykh Salih Al-Fawzan Question : Qu’Allah vous préserve. Est-ce que réfuter les gens des passions est un aspect de la méthodologie du Prophète صلى الله عليه و سلم ou bien cela a-t-il été apporté par ceux qui veulent diviser les gens et les classer par catégories ? Sheykh Al-Fawzan :  Ô mon frère lis le Coran   ! Combien y sont nombreuses les réfutations ! Contre les polythéistes, les hypocrites et ceux qui se trompent ; dans le Coran lui-même. Allah les réfute dans de nombreux versets. Le Messager صلى الله عليه و سلم réfute dans les Hadith. Les savants des Salafs réfutent. Il est indispensable de réfuter ceux qui s’opposent (à la Sounnah). C’est essentiel car cela relève du conseil pour l’Islam et les musulmans. Je ne me tais pas sur les erreurs et cherche à rassembler les gens et les flatter en disant que cela (les réfutations) les divise. Ce qui le fait se diviser c’est la vérité, laisse-le se séparer et s’y éloigner. Quant au croyant, il se réjouit de la vérité et il

Si une femme a des jeûnes à rattraper du Ramadan (précédent), alors qu'elle n'est pas en mesure de jeûner, et que Ramadan lui est à nouveau parvenu, que doit-elle faire?

Question: Si une femme a des jeûnes à rattraper du Ramadan (précédent), alors qu'elle n'est pas en mesure de jeûner, et que Ramadan lui est à nouveau parvenu, que doit-elle faire? Réponse  de Sheykh 'Ubayd Ibn Abdillah Al-Jâbirî: Elle les jeûne (les rattrape) après (ce ramadan) tant qu'elle est incapable de jeûner; qu'elle n'est pas en mesure de jeûner. La question possède - et La Louange revient à Allah - une certaine marge de manœuvre! Elle les jeûne (les rattrape) après le Ramadan. Source: http://ar.miraath.net/fatwah/11430 Traduction: sounnah-publication

Sheykh Rabi' commente une histoire surprenante.

L’étudiant : Abou Abdillah Al-Qazwiniy nous informe également en disant : Yahya Ibn Abdak Al-Qazwiniy a dit : J’ai entendu Yahya Ibn Yousouf Az-Zimiy dire :  Une fois alors que je faisais une sieste dans une auberge, une créature  épouvantable se présenta à moi. Je lui dis donc : « Qui es-tu ? » Il répondit : « Tu n’as pas peur Ô Aba Zakariya ? » Je lui répondis : « Oui, (c’est-à-dire je n’ai pas peur) qui es-tu ? » Et je me levai prêt à en découdre. Il dit alors : « Je suis Abou Mourra (c’est-à-dire Shaytan) » Je lui répondis : « لَا حَيَّاكَ اللَّهُ  ». Il dit alors : « Si j’avais su que tu te trouvais dans cette maison, je n’y serais pas entré ; et je me serais installé ailleurs. C’est ici mon lieu de séjour quand que je viens à Khourāsān ». Je luis dis : « D’où viens-tu ? » Il répondit : « d’Irak ». Je lui dis donc : « Que faisais-tu en Irak ? » Il répondit : « J’y ai laissé un successeur (Khalifa) ». Je lui dis : « Qui est-ce ? » Il répondit : « C’est Bishr Al-Marisiy ». Je

Celui qui raille son frère pour un péché, commettra ce péché.

Sheykh Salih Al-Fawzan Etudiant : Selon Mou’adh Ibn Jabal رضي الله عنه , le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : مَن عَيَّرَ أخَاهُ بِذَنْبٍ لَمْ يَمُتْ حَتَّى يَعْمِلَهُ Quiconque raille son frère pour un péché, ne mourra pas sans le commettre. [1] Rapporté par Al-Tirmidhi qui le déclare Hassan, et sa chaîne de transmission est discontinue. Sheykh Al-Fawzan : Quiconque raille son frère pour un péché ne mourra pas sans le commettre ; c’est-à-dire jusqu’à qu’il commette le péché pour lequel il a raillé son frère. Les musulmans ont des péchés, et ils ne sont pas infaillibles. Ils ne sont pas infaillibles, ils ont des péchés. L’infaillibilité est pour les Messagers عليهم الصلاة والسلام . Par conséquent, n’utilise pas les défauts des gens comme un moyen de les rabaisser, et que tu mentionnes leurs défauts en les raillant pour cela. (En disant) « Ô celui qui a fait ceci, Ô celui qui a fait cela » ; mentionnant ses défauts. Si tu le railles pour un péché, alors Al

Débuter la Da’wah en appelant d’abord aux nobles caractères ?

Sheykh Salih Al-Fawzan Question : Noble Sheykh, qu’Allah vous accorde le succès, est-ce que cette voie dans la Da’wah est correcte-à savoir que la première chose par laquelle on débute est d’appeler les gens aux nobles caractères ? Shaykh Salih Al-Fawzan : Non. C’est un égarement. En opposition à la Da'wah des Messagers. C’est la Da'wah des Hizbiyin aujourd’hui. C’est une fausse Da’wah ; oui, parce qu’elle s’oppose à la méthodologie des Messagers. Ils (les Hizbiyin) veulent que les gens débutent sur leurs croyances, (peu importe) que celles-ci relèvent de l’adoration des tombes, de l'idolâtrie ou du soufisme. L’important étant qu’ils se rassemblent-juste qu’ils les suivent.  Ecouter l'audio Traduit par Abdarrahman Abou Maryam

Retournez aux savants!

Sheykh Mouqbil Ibn Hadi Al-Wadi’i A chaque fois que les gens ont abandonné les savants et le retour vers les savants,  ils se sont égarés ! Ils se sont égarés ! Ils se sont égarés ! وَإِذَا جَآءَهُمۡ أَمۡرٌ۬ مِّنَ ٱلۡأَمۡنِ أَوِ ٱلۡخَوۡفِ أَذَاعُواْ بِهِۦ‌ۖ وَلَوۡ رَدُّوهُ إِلَى ٱلرَّسُولِ وَإِلَىٰٓ أُوْلِى ٱلۡأَمۡرِ مِنۡہُمۡ لَعَلِمَهُ ٱلَّذِينَ يَسۡتَنۢبِطُونَهُ ۥ مِنۡہُمۡ‌ۗ Quand leur parvient une nouvelle rassurante ou alarmante, ils la diffusent. S’ils la rapportaient au Messager et aux détenteurs du commandement parmi eux, ceux d’entre eux qui cherchent à être éclairés, auraient appris (la vérité de la bouche du Prophète et des détenteurs du commandement). (An-Nissa 4:83) Les détenteurs du commandement sont les savants, les dirigeants, les sages, les pieux. Et Qaroun lorsqu’il sortit à son peuple dans tout son apparat, qu’ont dit les gens ? يَـٰلَيۡتَ لَنَا مِثۡلَ مَآ أُوتِىَ قَـٰرُونُ إِنَّهُ ۥ لَذُو حَظٍّ عَظِيمٍ «Si seulement nous avions co