L’extraordinaire mémoire de Sheykh Hafidh Al-Hakami رحمه الله

Né en 1924, son père le prénomma « Hafidh », le mémorisateur, et Allah lui accorda le succès de vivre en accord avec ce prénom. Le Sheykh décéda en 1958, à l’âge de 34 ans.

Sheykh Mouhammad Ibn Hadi mentionna:

Sheykh Ahmad An-Najmi m’a dit: « Sheykh ‘Abdoullah Al-Qar’awi demanda à Sheykh Hafidh et moi (Sheykh An-Najmi) de mémoriser le Qour’an. (Tous deux étant jeune à cette époque). Le premier jour, je mémorisai un huitième d’un Jouz. Sheykh Hafidh mémorisai un Jouz en entier. Le deuxième jour, je mémorisai un huitième d’un Jouz. Sheykh Hafidh mémorisai le deuxième Jouz. Le troisième jour, je mémorisai un huitième d’un Jouz, alors que Sheykh Hafidh avait terminé Sourah Al-Baqarah. Je dis donc à Sheykh Hafidh : « Je ne peux pas suivre ».



  • Il termina la mémorisation du Qour’an en un mois, pendant le Ramadan. 

  • Commençant doucement avant la prière du Dhouhr et finissant doucement après la prière du ‘Asr, il mémorisait un Jouz du Qour’an. 

  • Il récitait le soir pendant la prière du Tarawih ce qu’il avait mémorisé la journée. 
Le frère aîné de Sheykh Hafidh, Sheykh Mouhammad Al-Hakami m’a dit :

Sheykh Mouhammad AbdourRazzaq Hamza (l’un des professeurs de Sheykh Hafidh) visita Sheykh ‘Abdoullah Al-Qar’awi à la Mecque pendant la période du Hajj et il apporta avec lui deux copies du livre de l’imam Al-Boukhari (العباد أفعال خلق) Khalqoul Af’al Al-‘Ibad. Lorsque Sheykh Mouhammad Hamza parla du livre à Sheykh Al-Qar’awi, Sheykh Hafidh eu un sursaut d’excitation tant il désirait ce livre. Il en avait entendu parler mais ne l’avait jamais vu. Après la prière du ‘Isha, il demanda le livre au Sheykh, celui-ci lui en donna une copie. Après les prières Sounnah du ‘Isha et le Witr, Sheykh Hafidh commençai à recopier le livre sur son cahier alors que les autres dormaient. Lorsqu’on entendit le premier Adhan du Fajr, son frère Mouhammad s’est réveillé et entendit Sheykh Hafidh dire : « Que La Paix et Les Bénédictions d’Allah soient sur Mouhammad » indiquant qu’il avait terminé de recopier le livre en entier. Le jour suivant il rendit le livre à Sheykh Mouhammad Hamza. Ce dernier lui dit : « MashaAllah, tu as lu le livre en entier ? » Sheykh Al-Qar’awi répondit : « Non, il a mémorisé le livre en entier ».

Source : http://mtws.posthaven.com/the-extraordinary-memory-of-shaykh-hafidh-al-hakami-rhmh-llh
Traduction : Sounnah Publication

Posts les plus consultés de ce blog

Soubbouhoun Qouddous Rabbou Al-Malâikati wa Ar-Rouh durant le Roukou' et le Soujoud

J'espère mourir avant lui et avant Sheykh Sâlih Al-Luhaydân...

Regrouper ses prières ou prier assis durant le travail à cause de la laïcité en France?