Les gens de la Sounnah ont-ils divergé sur le fait de se rebeller contre le détenteur de l'autorité?

Question:


Lorsque l'imam fait preuve de perversion ou d'injustice, les gens de la Sounnah et du Groupe (Ahlou-Sounnah wal-Jama’ah) ont divergé sur la permission de se rebeller contre lui, quel est votre avis sur cela?

Réponse de Sheykh Sâlih Al-Fawzân (Hafidhahoullah):


Ceci est un mensonge à l'encontre des gens de la Sounnah et du Groupe (Ahlou-Sounnah wal-Jama’ah)! Ils n'ont pas divergé sur cela.

Et il est interdit de se rebeller contre le détenteur de l'autorité tant qu'il n'a pas mécru et est sorti de la religion. 

Le simple fait de tomber dans l'erreur qui n'a pas atteint le stade de mécréance ne permet pas de se rebeller contre lui. Ceci est ce sur quoi étaient unanimes les gens de la Sounnah et du Groupe. 

Quant à ceux qui ont permis de se rebeller contre lui (le détenteur de l'autorité) pour le simple fait d'être tombé dans l'erreur, ceux-là sont les mou'tazila et les khawârijs et ceux-là ne font pas partie des gens de la Sounnah et du Groupe. 

Et nous ne prenons pas en considération leur divergence sur cela car ceci est en contradiction avec la Sounnah du Messager d'Allah (صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ).

Traduction: Abdelmalik Abou Asma
Source: Al-Ijâbât Al-Fâssilât 'alâ As-Shoubouhât Al-Hâŝilât, page 23

Posts les plus consultés de ce blog

Soubbouhoun Qouddous Rabbou Al-Malâikati wa Ar-Rouh durant le Roukou' et le Soujoud

J'espère mourir avant lui et avant Sheykh Sâlih Al-Luhaydân...

Regrouper ses prières ou prier assis durant le travail à cause de la laïcité en France?