Le fœtus mort avant l'accouchement

Sheykh 'Abdul-'Azîz Ibn Bâz a dit concernant le fœtus mort avant l'accouchement :

"Le fœtus est de plusieurs sortes:

si le fœtus a dépassé le stade des 4 mois et que l'âme lui a été insufflée, alors s'il est expulsé (de la matrice utérine), on le lave, on prie sur lui, on le prénomme et on effectue la 'aquiqa* pour lui. Ceci est ce qui est préférable. Ceci est ce qu'on écrit les gens de science.

Par contre, si il n'a pas dépassé le stade des 4 mois, on ne le lave pas; il n'est pas considéré comme un fœtus jusqu'à ce qu'il soit formé et que l'âme lui ait été insufflée. S'il est expulsé sous la forme d'un morceau de chair ou sous la forme d'un caillots de sang alors il n'est rien. Ainsi, on ne le lave pas, on ne prit pas sur lui.

On ne lave, on ne prie et on effectue la 'aquiqa que pour celui qui est expulsé (de la matrice utérine) après 4 mois et lorsque l'âme lui a été insufflée."

Fin de citation

*Sheykh Sâlih Al-Fawzân (Hafidhahoullah) explique dans Al-Moulakhkhas Al-Fiqhî (page 364) que la 'Aquiqa est un devoir du père envers son enfant et qu'il s'agit d'un sacrifice effectué en faveur de l'enfant visant à se rapprocher d'Allah et qu'il s'agit d'une sounnah instaurée par le Messager d'Allah (sallallahou 'alaihi wa sallam).

Traduction: Abdelmalik Abou Asma
Source:

Posts les plus consultés de ce blog

Soubbouhoun Qouddous Rabbou Al-Malâikati wa Ar-Rouh durant le Roukou' et le Soujoud

J'espère mourir avant lui et avant Sheykh Sâlih Al-Luhaydân...

Regrouper ses prières ou prier assis durant le travail à cause de la laïcité en France?